chambrier


chambrier

chambrier nom masculin (de chambre) Grand officier de la Couronne chargé de la direction des services de la Chambre du roi.

chambrier
n. m. (Aoste) Garçon de salle, dans un restaurant.

⇒CHAMBRIER, subst. masc.
A.— HIST. [Jusqu'au XVIe s.] Grand chambrier, chambrier. Grand officier de la couronne chargé de l'intendance de la chambre du roi et de la garde du trésor royal :
Or, le lendemain, pendant la cérémonie dans la cathédrale, lorsque Louis de Bourbon, grand chambrier de France... appela le Comte de Flandre pour présenter l'épée, ce dernier ne bougea pas.
DRUON, Le Lis et le lion, 1960, p. 55.
B.— Vieux
1. Conseiller de la grand'chambre du Parlement. On l'appelait le chambrier Nicole, pour le distinguer de son cousin le président Nicole (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 4, 1859, p. 303).
2. [Dans qq. monastères] Officier claustral. [Dans les monastères] le chambrier fournissait les nappes de table (A. LENOIR, Archit. monastique, t. 2, 1856, p. 348).
Prononc. et Orth. :[]. Yod de passage n'est pas noté ds FÉR. 1768, FÉR. Crit. t. 1 1787, LAND. 1834, GATTEL 1841, NOD. 1844, FÉL. 1851 et LITTRÉ; il est noté ds DG, PASSY 1914 et Lar. Lang. fr. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. A. Fin XIIe s. chamberier « valet de chambre » (Doon de la Roche, 1539 ds T.-L.) — XVIe s. ds HUG. : chambrier. B. 1. 1268-71 chamberier de France (E. BOIL., Liv. des mest., 1re p. LIV, 9, Lespinasse et Bonnardot ds GDF.); 2. XIIIe s. « officier claustral d'abbaye » (Acte du XIIIe s., Tournay, ibid.). A dér. de chambre étymol. A; suff. -ier. Cf. le b. lat. camerarius « id. » ds NIERM.; B du b. lat. camararius « dignitaire de la cour qui s'occupait du Trésor royal » (VIe s., Grégoire de Tours ds TLL, s.v. camerarius, 204, 65) et « trésorier d'une abbaye » (NIERM.). Bbg. GOUG. Mots, t. 1, 1962, p. 170. — MELLOT (J.). En relisant le Lutrin. Vie Lang. 1972, p. 651.

chambrier, ière [ʃɑ̃bʀije, jɛʀ] n.
ÉTYM. XIIe, chamberiere, au fém. Erec et Enide; de chambre.
Hist., technique.
1 N. m. Hist. Officier de la chambre du roi.Officier chargé de la garde du trésor royal.
(XIIIe). Trésorier (d'une abbaye).
1 Ainsi la règle bénédictine prévoit-elle sans aucune réticence l'usage du numéraire; elle institue dans les monastères un office particulier, celui du chambrier, à qui revient le maniement de l'argent et qui préside à l'ouverture de l'économie domestique sur l'extérieur et sur les trafics.
Georges Duby, Guerriers et Paysans, p. 58.
2 N. f. Vx. Femme de chambre. Camérière, camériste.
2 Il était une vieille ayant deux chambrières.
La Fontaine, Fables, V, 6.
HOM. (Du fém.) Chambrière.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • chambrier — CHAMBRIER. s. m. C est un certain Officier claustral dans quelques Monastères rentés, et dans quelques Chapitres.Grand Chambrier, étoit autrefois un des Grands Officiers de la Couronne de France, qui avoit l intendance de la Chambre du Roi, etc.… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • chambrier — Chambrier. s. m. C est un certain Officier claustral dans quelques monasteres rentez. Grand Chambrier, Estoit autrefois un des cinq grands Officiers de la Couronne de France, qui avoit l intendance de la Chambre du Roy &c. La charge de Grand… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Chambrier — (spr. schangbrié), Alice de, Dichterin, s. Französische Literatur in der Schweiz …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Chambrier — Surtout porté dans la Sarthe et la Mayenne, également présent dans l Indre, désigne un valet de chambre, éventuellement un chambellan …   Noms de famille

  • chambrier — Chambrier, Camerarius, Famulus cubicularius …   Thresor de la langue françoyse

  • chambrier — (cham bri é) s. m. 1°   Certain officier claustral dans quelques monastères rentés et dans quelques chapitres. 2°   Grand chambrier, grand officier de la couronne qui avait l intendance de la chambre du roi, etc. •   Ces Conflans se prétendent… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CHAMBRIER — s. m. Certain officier claustral dans quelques monastères rentés, et dans quelques chapitres.  Grand chambrier, se disait autrefois d Un des grands officiers de la couronne de France, qui avait l intendance de la chambre du roi, etc. La charge de …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • CHAMBRIER, IÈRE — n. Un des grands officiers qui avait l’intendance de la chambre du roi et aussi un Chancelier de la Grand Chambre. Il n’est plus employé aujourd’hui qu’au féminin et désigne une Servante de chambre. Il a même vieilli dans cette acception. Il est… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Alice De Chambrier — Alice de Chambrier, née le 28 septembre 1861 à Neuchâtel et décédée le 20 décembre 1882, était une poétesse suisse romande. Elle écrivit, très tôt, de très nombreuses poésies, jusqu à sa mort à vingt et un ans aprè …   Wikipédia en Français

  • Alice de chambrier — Alice de Chambrier, née le 28 septembre 1861 à Neuchâtel et décédée le 20 décembre 1882, était une poétesse suisse romande. Elle écrivit, très tôt, de très nombreuses poésies, jusqu à sa mort à vingt et un ans aprè …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.